Un peu d’histoire…

Originaire des hautes terres d’Ecosse, la vache highland est une race très ancienne, robuste et habituée aux climats très rudes. Elle est rustique, demande peu de soins, et est capable de vivre dans les conditions les plus dures : froid, neige, marais… Elle s’adapte également aux climats tempérés de nos régions.

Autrefois, les animaux étaient élevés l’hiver à l’étable, au foin, puis mis l’été aux pâturages dans les zones de montagne ou les îles du Nord de l’Ecosse. Des textes anciens racontent que les vaches traversaient les bras de mer à la nage.  Les bêtes destinées à la consommation étaient engraissées avec les résidus des distilleries de whisky.

Introduite depuis 30 ans en Suisse par quatre agriculteurs passionnés, la vache highland a su évoluer et s’adapter parfaitement à notre environnement. Elle s’avère un excellent outil pour le maintien de la biodiversité souhaité aujourd’hui.

La vache highland valorise aussi bien les pâturages pauvres dans des paysages de landes que nos alpages du Jura. Elle se nourrit d’une grande variété de végétaux de type arbustifs, ce qui en fait une excellente débroussailleuse. Elle est la seule vache capable de vivre dans des régions inhospitalières en compagnie des moutons.

Sur le plateau suisse, la vache highland est notamment employée pour entretenir les berges des rivières et des zones humides. Elle est également utilisée comme « outil écologique » pour maintenir ouvert des espaces qui seraient sinon abandonnés.

La race highland est classée parmi les races bouchères, même si des documents évoquent des fromages confectionnés l’été avec son lait très riche en matière grasse. La viande de boeuf highland est très appréciée pour ses caractéristiques. C’est une viande persillée, riche en protéines avec un très faible taux de cholestérol.

La vache highland a une remarquable longévité. Les vaches pouvent vêler jusqu’à 20 ans et plus.


Portrait

Petite vache robuste, elle est particulièrement bien adaptée au climat jurassien. Sa double fourrure la met à l’abri des intempéries. Les 2 couches : sous poils laineux et poils de couverture longs et grossiers.
L’épaisseur de sa peau la protège des attaques des mouches et des moustiques.
Ses cornes imposantes larges et épaisses trônent sur sa tête courte et large.
Elle pèse : 400 à 500 kg  ( femelle ) 500 à 750 kg (mâle ) 15 à 25 kg ( veau à la naissance)

5 couleurs la caractérise : rouge, brun, blond, blanc ou noir. La plus répandue est rouge.

Ses caractéristiques sont :
– un tempérament fier, pacifique et curieux la rende particulièrement attachante
– un instinct maternel prononcé et des vélages sans problèmes facilitent l’élevage
– un intérêt pour les fourrages provenant des prairies maigres lui permet de mettre en valeur les alpages plus secs
– une croissance lente ( 32 mois jusqu’à l’âge adulte ) produit une viande à fibres courtes goûteuse et persillée.

 

highland-highland-vache-viande

 

viande-commande-producteur

 

commande-viande-ferme


taureau-best-restaurant

viande-bio-culture-bio

bio-suisse